NICOLAS HAYEK


 

Biographie de Nicolas Hayek

Chairman of Swatch Hayek talks during a news conference to present the final design of the 61 metres wingspan prototype airplane Solar Impulse in the town of Duebendorf near Zurich

NICOLA G HAYEK

Nicolas G. Hayek (1928-2010), d’origine libanaise, est président du groupe horloger Swatch Group. Il a beaucoup œuvré pour sauvegarder le savoir-faire horloger et sauver l’horlogerie du bas et moyen de gamme en Suisse.

 

Sa vie

1928 : Naissance à Beyrouth au Liban d’une mère libanaise et d’un père américain, dentiste et professeur à l’université américaine de Beyrouth.
1940 : Ses parents déménagent en France.
1948 : Licence en mathématiques et physique à l’université de Lyon.
1949 : Stage dans l’actuariat chez le professeur Jecklin à la compagnie de réassurance de Zurich.

 

Premières expériences d’entrepreneur

1949 : Rencontre de sa femme, dont le père possédait une petite fonderie spécialisée, entre autres, dans la fabrication des sabots de freins des wagons CFF, occupant 20 personnes, installée à Kallnach.

Lorsque son beau-père, Edouard Mezger, fut victime d’une attaque cérébrale, la famille lui demanda de gérer les affaires. Grâce à une stratégie de marketing audacieuse, il réussi une vente de sabots de freins aux CFF, ce qui permet à l’entreprise d’acheter ses bâtiments.

1957 : Le beau-père est guéri et reprend la direction des affaires.

 

 

Spécialiste des aciéries et fonderies

Grâce à un contrat avec une fonderie de pièces pour Mercedes, qui le recommande aux autres, il devient le spécialiste mondial des problèmes d’aciéries et de fonderies.

 

Les analyses d’entreprise

1963: Fondation de la société de conseil Hayek Engineering Inc. à Zurich. Il emploie 250 spécialistes expérimentés dans un grand nombre de secteurs. Il sera beaucoup sollicité pour analyser l’état de nombreuses administrations, publiques ou privées : CFF, télévision, ville de Zurich, Ringier, Edipresse, Tages-Anzeiger, armée suisse (char d’assaut Léopard 2), Nestlé, Brown Boveri, CFF, SSR, Ecole polytechnique, Renault, BMW, Siemens, Hitachi, …

 

L’horlogerie

1983 : Il propose de fusionner deux horlogers alors moribonds, SSIH, détenteur des marques Omega et Tissot et Asuag, détenteur des marques Longines, Rado, ETA (composants), …
1986 : Fusion sous le nom de Société suisse de microélectronique et d’horlogerie (SMH).
1995 : Le chancelier allemand Helmut Kohl le nomme membre du Council for Research, Technology and Innovation for the future of Germany and Europe.
1998 : La SMH prend le nom de Swatch Group.
2003 : Il transmet la direction du Swatch Group à son fils G. Nicolas Hayek (Nick), mais reste président du conseil d’administration.

2010 : Décès de M Nicolas G  HAYEK

Source : Wikipedia

Publicités

TrackBack Identifier URI