Guy Beart بحار (signifie « Marin »)


 

M GUY BEART: ARTISTE DISCRET ET HOMME DE PRINCIPES

EDIT 2015 : Article écrit, 6 ans,  avant le décès de M Guy Béart

 

Avec Brel et Brassens, Guy Béart  a toujours été assimilé au troisième grand B de la chanson française.

Guy Béart est né au Caire, de son vrai nom Béhar, le 16 juillet 1930.

Son enfance est ponctuée de déménagements autour de la Méditerranée et jusqu’au Mexique.

Son père, travaillait dans le domaine comptable,  expert-comptabe

Guy Béart a vévu en Egypte,  Grèce, France, Amérique, cependant, c’est au Liban que la famille s’installe. Guy y  a vécu 7 années. En fait, ce sont les années qui forment l’homme . Ils sont arrivés au Liban, Guy avait  10 ans et c’est à  17 ans  qu’il a repris le flambeau des voyages.
Cette enfance voyageuse lui vaut une vaste culture générale qui s’étend des Sciences aux Arts. Quant à la musique, elle est en bonne place dans les passions de l’adolescent.

Choix

Lorsqu’il débarque à Paris en 1947, il s’inscrit immédiatement à l’Ecole Nationale de Musique. Plutôt doué, il joue de nombreux instruments avec un faible pour les cordes (violon, mandoline). Mais parallèlement, il intègre tout aussi brillamment l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, une des plus fameuses écoles françaises d’ingénieur. Il en ressort diplômé et spécialisé dans des secteurs pointus (les cristaux, la fissuration du béton).

Au début des années 50, Guy hésite longtemps entre les deux carrières : la chanson ou le béton ? La disparition de son père en 1952 le laisse un peu perdu. Il travaille dans un bureau et sur des chantiers pour faire vivre sa mère et sa sœur. A partir de 1954, il chante le soir dans les cabarets de la Rive gauche de Paris, rive gauche de la Seine où sont regroupés la plupart des lieux où tout artiste se doit de passer pour se faire un nom : la Colombe, le Port du Salut, les Trois baudets ou Bobino. Ses textes font mouche et Guy Béart devient l’employé de bureau le plus connu de la capitale. La chanteuse Patachou repère ce jeune homme timide dans son costume strict. Elle reprend très vite la chanson « Le Bal chez Temporel », suivie de près par Zizi Jeanmaire et Juliette Gréco (« Chandernagor », « Qu’on est bien ») qui commandent des titres au jeune homme.

Des hauts…

1957 est l’année où tout démarre. Le producteur artistique Jacques Canetti prend Guy Béart en main et lui fait enregistrer, avec l’aide de Boris Vian, son premier 25 cm. Difficile à convaincre, le chanteur grave pourtant sur ce premier enregistrement quelques perles de son répertoire. Le disque est couronné en 58 du Grand prix de l’Académie du Disque Français. Dans la foulée de ce succès public et critique immédiat, il monte pour la première fois sur la prestigieuse scène de l’Olympia. Ce premier récital reste célèbre pour les fous rires et les trous de mémoire du chanteur. Mais le public chaleureux reprend en chœur ses titres déjà bien connus.

En 1960, il devient célèbre auprès du grand public grâce à la chanson « L’Eau vive », écrite pour le film du même nom. Ce titre devient un des classiques de la chanson française, de ceux qu’on apprend dans les écoles. Ses textes, un rien naïfs, séduisent un large public. Et à l’instar de Georges Brassens, les mélodies de Béart sont simples à l’écoute mais souvent complexes dans leur écriture.

…Des bas

Si Guy Béart connaît un début de carrière réussi, les années 60 et les nouvelles modes venues d’Amérique (rock’n’roll, yéyé, et autre twist) sont la cause de quelques soucis professionnels. Certains chanteurs de sa génération (Gainsbourg, Bécaud, Aznavour) passent très bien ce cap où la chanson française traditionnelle connaît une rude concurrence. Ce n’est pas le cas de Guy Béart. Les maisons de disques se désintéressent de lui, à tel point qu’il ne peut plus enregistrer. Il décide donc en 1963 de monter son propre label autogéré, l’APAM (Auto Production des Artistes du Micro) avec l’aide de Jacques Canetti. De plus, son ancienne maison de disques, Philips, refuse de lui rendre les droits de ses chansons. Le procès durera jusqu’en 1978 !

A défaut de réussir dans la chanson, Guy Béart créé une émission pour la télévision qui va devenir extrêmement populaire au cours des années 60, « Bienvenue ». De 1963 à 1970, il reçoit sur son plateau nombreux artistes du monde du spectacle et des arts. De Duke Ellington à Yves Montand, tout le gratin de l’époque se croise « chez Guy Béart ». Ce dernier en profite d’ailleurs pour continuer à faire connaître ses propres chansons.

En 1965, sa compagne Geneviève Galéa donne naissance à leur fille Emmanuelle qui, vingt ans plus tard, deviendra une des actrices françaises les plus célèbres dans le monde.

Enregistrements

En 1966, il enregistre un album de vieilles chansons françaises traditionnelles, « Vive la rose ». Puis l’année suivante, c’est au contraire vers la science-fiction qu’il s’oriente avec un disque pour les plus jeunes, « Guy Béart chante l’espace ». Autour de ces deux thèmes, il monte en 67 un spectacle nommé « Chansons d’avant-hier et d’après-demain » qui est donné à la Comédie des Champs-Elysées. Le poète Louis Aragon en personne écrit un article élogieux qu’il commence ainsi : « C’est le charme, comment dire autrement ? Le charme et le talent. L’extraordinaire présence, si complexe, de cet homme seul sur la scène (…). » (in Les Lettres Françaises).

Lorsqu’il met fin à son émission « Bienvenue » en 1970, le public a un peu oublié le chanteur. Pourtant, Guy Béart n’a guère cessé de sortir des albums au cours des années 60 et en sortira huit dans les années 70. Artiste à l’esprit scientifique, il s’intéresse à de nombreux thèmes aussi divers que l’architecture, la philosophie, l’amour ou la religion. Il ne cesse d’écrire et son inspiration court toujours autant de la tradition la plus classique (« Les Chansons gaies des belles années », 1982) au futurisme le plus abstrait (« Futur-Fiction Fantastique », 1977) en passant par l’actualité la plus chaude vaguement empreinte de mysticisme (« Les Nouvelles Chansons », 1978).

En 1976, la poésie des chansons de Guy Béart séduit un couple de grands comédiens français, Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault. Ils décident ensemble d’enregistrer un album dans lesquels les deux acteurs lisent un choix de 31 textes.

Eclipse

Pendant les années 80, Guy Béart va de nouveau rencontrer maints problèmes avec les maisons de disques. Il sort trois albums de 80 à 82 (« D’apocalypses en Messies » « Le Beau miroir », « Porte-Bonheur »). Mais, de graves problèmes de santé l’obligent à se retirer dans sa grande villa de Garches en banlieue parisienne.

Il réapparaît en 1986 à l’occasion de l’album « Demain je recommence ». Puis l’année suivante, il évoque sa maladie dans un ouvrage, « L’Espérance folle », qui obtient le Prix Balzac. En dépit, d’une série de récitals à l’Olympia en décembre 87 et d’un Grand Prix de la chanson française, commence à cette époque une longue période pendant laquelle Guy Béart se retrouve à nouveau sans maison de disques. Il vend ses droits à une compagnie qui l’escroque, et décide alors de sortir de sa retraite. Mais il a du mal à décrocher des concerts. On le voit en juillet 1991 au festival de Pau puis en 1993, au Festival de la chanson de Sauve. L’accueil est excellent à chaque fois.

En mars 1994, c’est chez lui à Garches qu’il organise un concert pour présenter les chansons d’un nouvel album. Récompensé peu après par le Grand Prix de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, Guy Béart retrouve les feux de la rampe. En 95, sort sur le label Trema, l’album « Il est temps » avec 12 chansons inédites. Puis, il remonte sur la scène de l’Olympia du 20 au 25 février 1996 pour des concerts de parfois 3 heures !

Début 99, Guy Béart remonte sur scène à Bobino pour plus d’un mois du 21 janvier au 27 février. Le succès est énorme et le spectacle est prolongé. Peu de nouveaux titres cependant dans ce spectacle construit sur les tubes d’anatn. A cette occasion, ressort le double live de l’Olympia 96.

Auteur et compositeur de plus de 300 titres, Guy Béart a exploré de nombreux chemins parfois inattendus. Le public a cependant toujours suivi fidèlement cet artiste complexe qui s’inscrit indéniablement de plain-pied dans le répertoire le plus précieux de la chanson française.

 

Sources diverses récupérées sur internet.(rfi musique, leblogtv news, facebook..)

 

2 commentaires

  1. Je comprends que tous ces jeunes gens aient été heureux, que vous leur manifestiez votre intérêt.Je ne me réjouis guère de voir que le Proche-Orient soit une poudrière livrée
    à L’ Argent Folie.L’ordinateur est un bon compagnon, quand on se retrouve chez soi.Il peut suppléer aux livres, et ceux-ci, tout comme les disques peuvent dire la vie , quand elle s’accouple à l

  2. je continue,puisque cela est possible.J’ai dit à mes enfants que vos chansons ajoutaient labonté à l


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • RADIO SATELLITE RS / click to listen live / cliquer pour écouter

    RADIO SATELLITE2 RS2 / click to listen live / cliquer pour écouter

    RADIO SATELLITE2 RS2 / click to listen live / cliquer pour écouter

  • APPLI RS APPLE (SMARTPHONES & TABLETTES)

  • APPLI RS ANDROID (SMARTPHONES & TABLETTES)

    Get it on Google Play
  • META

  • DECOUVREZ LES PHOTOS DES AMIS DE NOS WEBRADIOS

    DECOUVREZ LES PHOTOS DES AMIS DE NOS WEBRADIOS

    DECOUVREZ LES PHOTOS DES AMIS DE NOS WEBRADIOS

  • Pour une aide facultative de la radio dans ses dépenses musicales et techniques

    Pour une aide facultative de la radio dans ses dépenses musicales et techniques
  • CALENDRIER

    novembre 2009
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • FREE WEB RADIO

  • Blog Stats

    • 49 876 hits
  • STATS VISITES: installée le 14 02 2015

    Flag Counter

  • RSS INFOS FRANCE24 POUR MIDDLE EAST

    • La Turquie, enfant terrible de l'Otan 5 décembre 2019
      Si l’Otan a péniblement réaffirmé son unité, mercredi, au cours d’un sommet à Londres, les tensions autour de la Turquie ont marqué les discussions. Pour en comprendre les enjeux, France 24 s’est entretenu avec Yves Boyer, chercheur spécialiste de l’Otan.
      Françoise MARMOUYET
    • Manifestations en Iran : Rohani appelle à la libération des "innocents" 4 décembre 2019
      Le président iranien Hassan Rohani a plaidé, mercredi, pour la libération des "innocents", arrêtés en lien avec le mouvement de contestation ayant touché l'Iran en novembre. Quelque 7 000 personnes ont été arrêtées selon un député, un chiffre démenti par l'autorité judiciaire.
      FRANCE 24
    • Shirin Ebadi : "La répression en Iran est inédite depuis 40 ans" 4 décembre 2019
      L’Iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix en 2003, avocate et militante des droits de l'Homme, revient pour France 24 sur les manifestations en Iran, qui ont été marquées ces deux dernières semaines par des violences meurtrières. Selon l'ONG Amnesty International, au moins 208 manifestants ont été tués dans la répression, le plus lourd bilan […]
      Stéphanie ANTOINE
    • Dans les colonies israéliennes, l'olivier, arbre de paix entre Israéliens et Palestiniens 4 décembre 2019
      En Cisjordanie, la cueillette des olives par les agriculteurs palestiniens n'est pas du goût de certains colons juifs extrémistes, qui revendiquent le droit exclusif à exploiter les terres. Mais la volonté de sauver la paix est plus forte et depuis des décennies, des groupes de citoyens israéliens viennent prêter main forte aux agriculteurs palestiniens […]
      Meriem AMELLAL
    • Allan Kaval : "Dans les prisons kurdes de Syrie, c’est une humanité qui meurt face à soi" 3 décembre 2019
      Allan Kaval, reporter pour le journal Le Monde, signe avec la photoreporter Laurence Geai, une série de reportages sur les prisons tenues par les Kurdes dans le Nord-Est de la Syrie. Des prisons, dans lesquelles des milliers d'anciens djihadistes de l’organisation État islamique, dont des Français, sont détenus et qui sont, pour beaucoup, promis à une m […]
      Pauline PACCARD
    • Des bombardements turcs en Syrie font plusieurs morts dont huit enfants 2 décembre 2019
      Huit enfants de moins de 15 ans font partie des victimes, causées lundi par des frappes turques à Tal Rifaat, une ville du nord de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La plupart des victimes sont des déplacés kurdes.
      FRANCE 24
    • Irak : après la guerre, la révolte 2 décembre 2019
      Depuis deux mois, les Irakiens se rebellent contre le pouvoir. À Bagdad, ce sont surtout les jeunes qui se mobilisent. Dans la ville sainte de Najaf, les manifestants ont incendié le consulat iranien, marquant un tournant dans la violence. Du côté des autorités, les forces de police ont tiré à balles réelles. Depuis le début des manifestations, il y a eu prè […]
      Stéphanie ANTOINE
    • En Syrie, de violents affrontements à Idleb en dépit du cessez-le-feu 1 décembre 2019
      L'accord de cessez-le-feu dans la région d'Idleb (nord-ouest) a été fragilisé par deux jours d'affrontements violents entre les forces prorégime et des factions jihadistes et rebelles. Les combats ont fait près de 70 morts.
      FRANCE 24
    • Irak : "La démission du gouvernement d'Adel Abdel Mahdi ouvre une période d'instabilité" 1 décembre 2019
      Adel Abdel Mahdi n'est désormais plus le Premier ministre irakien. Les députés irakiens ont accepté, dimanche, la démission de son gouvernement. S'ouvre maintenant une période d'incertitude, voire même d'instabilité puisque les parlementaires doivent se mettre d'accord pour nommer un nouveau Premier ministre. On sait à quel point cel […]
      FRANCE24
    • Le Parlement irakien accepte la démission du Premier ministre 1 décembre 2019
      Les députés irakiens ont accepté, dimanche, la démission du gouvernement d'Adel Abdel Mahdi, alors que le pays observe une journée de deuil en hommage aux plus de 420 morts depuis le début de la contestation. Par ailleurs, un tribunal a condamné à mort un policier accusé d'avoir tué deux manifestants.
      FRANCE 24