Omar Charif dans Docteur Jivago


Omar Charif, Julie Christie (Lara) , Géraldine Chaplin (eh oui la fille de charlot)

dans un film à très grand budget  de la MGM en  1965

Vous vous souvenez?? Dr Zhivago ( Prononcer: Jivago)

Un super casting, une super production, une grande musique

composée par Maurice Jarre (le papa de Jean Michel)

Musique interprétée par la suite par les compagnons de la chanson

« la chanson de Lara » : Je l’ai postée un peu plus bas sur ce blog mais  pas de souci 🙂 Comme j’aime beaucoup cette chanson, je la posterai ici aussi.

Publicités

Petits clips oubliés…


Je commence par Gérard Lenormand…En famille…Comme jamais vu :

En ce qui concerne Bernard Sauvat, vous pouvez écouter ses plus belles mélodies, chansons sur son site justement . Just Click .

Comme Bernard est un ami du Liban et des Libanais qui lui sont restés fidèles lorsque les autres l’ont oublié, j’ai souhaité montrer un aperçu de sa biographie:

Bernard Sauvat

Né le 10 janvier 1941 à Casablanca (Maroc).

Auteur-Compositeur-Interprète. Sociétaire définitif de la Sacem depuis 1991. C’est Lucien Morisse, directeur d’Europe N°1 qui le découvre en 1970 en l’écoutant chanter avec sa guitare et lui dit je ferai de vous un nouveau Trénet ! A la cité Universitaire cet ancien élève de l’Institut de l’Administration des Entreprises, prof de maths, licencié es sciences… rencontre Barbara…

Après une audition à l’Écluse, c’est le cabaret la Contrescarpe qui l’engage pur une année. Il enregistre son premier 45 tours (Ingrid) avec Jean Musy et son premier album chez Disc’Az avec un certain succès d’estime.

Et dès 1972 c’est le prix du disque de l’été “L’amour il faut être deux”, début de sa collaboration avec Pierre Grosz comme auteur.

1973 – “La robe verte” sont premier grand succès et une grosse vente de 45 tours.

1974 – “Le professeur est un rêveur” (Tardieu-Grosz-Sauvat), énorme succès qui le classe dans tous les Hit Parades. C’est le début de la scène, des podiums d’Europe 1, Sud Radio, Tour de France à la voile… Consécration au Liban avec “Oui je veux que tu reviennes”, “Je te regarde et je t’admire”, “C’est un petit coin d’amour”…

1975 – “ça dépend du capitaine”. Et surtout “L’amitié” dans tous les Hits et N°1 au Top Inter qui sera redécouverte par Jérémy 30 ans après et réenregistrée par la Star’Ac en 2003.

1977 – Prix Sacem Raoul Breton pour son album “Quand Maman dort” avec Franck Thomas.

1978 – “Mon copain l’Argentin”. Passionné de football, il trace le portrait de son ami Osvaldo Piazza le grand joueur de l’AS Saint-Étienne.

1980 – “J’suis heureux” sélectionné pour le concours de la Chanson Française.

1982 – Ce sont les sorties du film d’Adolphe Dhrey “Une équipe de rêve” dont il compose la musique et l’album “Tu vois petit” chez Paul Lederman où il donne l’étendue de son émotion dans “Le sac à bandes”, et les portraits de ses amis Michel Hidalgo et Gérard Houllier, univers de réflexions sur la vie, la victoire et la défaite à travers ce jeu qu’il prend pour prétexte.

1984 – “Depuis qu’t’es partie qu’est ce que c’est chouette la vie !”, 45 tours chez Rca.

1990 – Nouvel album “Le mistral” (P. grosz-B. Sauvat). 11 nouvelles chansons plus 10 succès réorchestrés. Puis c’est Barbizon, le village mondial de l’Impressionnisme. Il y crée Le Bistrot du Musée où vont se produire les plus grands de la Chanson Française, ses amis Nicole Croisille, Nicoletta, Escudero, Cora Vaucaire, Charles Dumont, Colette Renard, Georges Chelon, Didier Lockwood… entre autres et ce pendant 17 années de talent, de bonheur et d’amitié !

1991 – Il rechante au Liban pour la première fois depuis la guerre où il s’aperçoit que leur amour pour ses chansons est resté fidèle et intact.

1991 – Nomination de Sociétaire définitif de la Sacem pour ses 20 ans de chansons.

1992 – Le foot c’est la vie (C. Vallois-B. Sauvat).

1996 – Compilation chez Musidisc “Le professeur est un rêveur”, “L’amitié”…

1998 – Album France France France, avec le concours de Michel Hidalgo dans “Tu vois petit”… et la réflexion sur l’entraîneur/sélectonneur Gérard Houllier “Quand un ballon traverse la rue”.

1999 – Nouvel album “Le professeur ne rêve plus” (A. Turban-B. Sauvat) “Si c’est la révolution” “L’ordonnance”… 16 inédits.

2001 – Sortie de la Vidéo “Le bistrot du musée” 32 chansons en public.

2002 – Album “Les larmes d’une seule femme”, “Enfance éternité de sable”, “La belle Gabrielle”, 12 nouveaux titres (Frank Thomas-Bernard Sauvat).

Sept. 2006 – 6 concerts au Théâtre Dejazet à Paris avec la sortie de l’album “L’incendie” “Je m’approche de Dieu” “Morin Jean… (Frank Thomas – Bernard Sauvat).

2007 – Sortie du Best Of 20 titres “Hits”.

Mars 2007 – 3 concerts exceptionnels au Dejazet et la sortie en DVD du spectacle “Le professeur rêve toujours d’amitié”.

2008 – Album enfants “Le professeur est un chanteur” (Pierre Grosz-Bernard Sauvat)

2008 – Il termine la composition d’une grande comédie musicale “Le retour à l’auberge Ganne” sur l’Impressionnisme 1847/1852, sur une idée originale de Frank Thomas (textes des chansons) et dont le livret est de Valérie Bonnier. Sortie prévue en 2009… comme la tournée qu’il effectuera avec “Age Tendre et Têtes de Bois” le 14 mars 2009.

75 artistes en 1975


N’en déplaise à l’ambiance de l’époque…Eh oui , tel un phénix, le Liban s’est remis sur ses pieds…Aussi bancales soient ils et aussi fragiles…Les composantes de ce pays ne peuvent et ne pourront JAMAIS se séparer.

Donc c’est une chanson qu’il faut remettre dans son contexte d’époque guerrière folle et meurtrière  mais depuis ce jour, de grands pas furent effectués…

Merci Bachir , Rafic,  Pierre, Gebrane, May, Samir et tous les autres….

Saturnin… Vous vous en souvenez?


Serge Prisset


Serge Prisset chanteur des années 70.

J’ai eu l’occasion de le rencontrer au Liban alors que j’étais môme.

Il participait à un programme TV ( Visa pour le monde).

Puis l’envie et l’ambiance du pays, ce chanteur a décidé de s’installer au Liban.

Il avait participé à plusieurs émissions de « toute la ville chante » sur Canal9 (programme de Simon Asmar) avec la coprésentation d’Emilie Barakat.

Puis à peine 2 années plus tard, la guerre a eu lieu au Liban et selon ce que j’ai pu savoir récemment lorsque j’ai appellé Serge téléphoniquement: Il ne garde pas (spécialement)  un super bon souvenir de son passage au Liban en Guerre. Paradoxallement il a gardé de bons souvenirs d’avant guerre. Bref c’est normal,  après tous les efforts pour recommencer une nouvelle vie au Liban, le voilà reprenant le chemin inverse et rentrer en France.

Actuellement, je crois qu’il possède un studio d’enregistrement quelque part dans la sud de la France.

Parmi ses grands succès d’époque: