LE BYBLOS SAINT-TROPEZ et BYBLOS AU LIBAN


L’Hôtel Byblos est un palace français de style néo-provençal situé à Saint-Tropez, dans le Var et construit par l’hôtelier libanais Jean Prosper Gay-Para au milieu des années 1960. Il est racheté en 1967 par Sylvain Floirat.

À Byblos, au nord de Beyrouth, deux hommes s’entretiennent en 1960 sur la terrasse d’un restaurant. L’un d’eux, Jean-Prosper Gay-Para, hôtelier libanais milliardaire et père de l’économiste Guy Gay-Para, avoue à l’autre son amour fou pour Brigitte Bardot et son désir de lui construire « un palais digne des Mille et Une Nuits, unique en son genre d’un bout à l’autre de la Méditerranée. »

C’est en 1965 que commencent les travaux de cet hôtel « phénicien » de style « tropézien » à l’architecture très éloignée de celle des grands hôtels de luxe de Cannes ou Monte-Carlo. Une folie de dix millions de francs de l’époque en plein milieu d’un village de pêcheurs traditionnel, à deux pas de la place des Lices.

Il le baptise « Byblos » du nom du port libanais fondé pas les Phéniciens et fréquenté par la jet-set libanaise et internationale.

L’hôtel se présente comme un hameau, un ensemble de petites constructions accolées les unes aux autres sur une surface de 5 500 m2. Des toitures en tuiles romaines et des génoises, dans l’esprit du pays ; des balconnets de fer forgé, des façades vibrantes de couleur ; des fontaines ; des placettes pavées ; un olivier centenaire ; des palmiers ; des bougainvilliers et du jasmin ; un patio ; une grande piscine ; un bar pieds dans l’eau ; des boutiques logées sous les arcades ; deux restaurants et un night-club…

L’établissement est inauguré le 27 mai 1967 en présence de ses marraines Mireille Darc et Brigitte Bardot.

Byblos3

Commencent  trois jours de festivités pour plus de 700 invités, parmi lesquelles de très nombreuses personnalités du monde politique, artistique et littéraire : Françoise Sagan, René Clair, Maurice Escande, Bernard et Annabel Buffet, M. et Mme Eddie Barclay, Jean Lescudier (maire de Saint-Tropez), M. et Mme Jean-Paul Roy (préfet du Var), Alexandre de Paris, Paco Rabanne, Jean Bousquet, Gérard Khoury (directeur du tourisme au Liban), Lucien Barrière, Jacques Chazot, Juliette Greco, Michel Piccoli, Gilbert Trigano, Eddy Mitchell et Michel Polnareff, entre autres.

 

L’équipe entourait Jean-Prosper Gay-Para, son épouse, Médéa, et Francis Ducluzeau, le directeur, qui accueillaient les convives tropéziens, parisiens et libanais. L’hôtel compte alors 59 chambres. En juillet 1967, Les Caves du roy, temple des nuits tropéziennes, ouvre ses portes, puis le Krak des chevaliers, mini boîte de nuit au sein de la discothèque. Le night-club du Byblos sera animé pendant de nombreuses années par Jacqueline Veyssière et accueillera de nombreux concerts d’artistes.

Mais en juin 1967,  Jean-Prosper Gay-Para décide de retourner à Beyrouth pour gérer ses hôtels et de se séparer du Byblos. Il vend son hôtel le 19 septembre à l’homme d’affaires Sylvain Floirat.

Lors des tournages de la série Le Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault avec Louis de Funès, Michel Galabru et Jean Lefebvre, toute l’équipe du film séjourne à l’hôtel.

 

 

La ville de BYBLOS au Liban

Byblos (ou Jbeil aujourd’hui) (appelée aussi جبيل) est une ville du Liban. Les Grecs la nommèrent Byblos, car c’est de Gebal que le papyrus (ou βύϐλος, déjà ainsi nommé par Hérodote) était importé en Grèce.

BYBLOS LIBAN 3

Elle se situe aujourd’hui sur le site de la ville moderne de Jbeil (prononcé jbeil en libanais et joubaïl en arabe standard moderne, un nom qui signifie « petite montagne » et qui descend directement du nom dans la langue des Cananéens, dans le gouvernorat du Mont-Liban (actuel Liban), sur la côte méditerranéenne, à environ 40 kilomètres au nord de Beyrouth. Elle aurait été fondée vers 5000 av. J.-C. Dès le IVe millénaire av. J.-C. Byblos est un centre commercial actif, trafiquant surtout avec l’Égypte antique avec laquelle elle exporte du bois du Liban. Ce rapprochement de l’Égypte a un effet durable sur l’art et la culture de Byblos, elle devient un centre religieux important où l‘on pratique le culte d’Osiris.

Elle fait aussi commerce de textile et de vêtement avec la Mésopotamie, notamment avec la ville de Mari et également avec les Minoens de Crète. Les souverains amorrites de Byblos se font enterrer dans des tombeaux avec des objets égyptiens (Tombeau d’Ahiram, roi au xie siècle av. J.-C.). Elle est mentionnée dans la Bible, se référant à la nationalité des bâtisseurs du Temple de Salomon (-970/-931). Elle se caractérise aujourd’hui par son antique port de pêche, son site romain et son château croisé, Byblos est une des plus vieilles villes du monde continuellement habitée.

 

Byblos est habitée de manière continue depuis plus de 7 000 ans, ce qui en fait l’une des plus anciennes villes du monde. Les traces les plus anciennes d’une occupation humaine sur le site sont celles d’un village de pêcheurs du Néolithique, établi probablement vers 5000 av. J.-C..

BYBLOS LIBAN

Dès le milieu du IIIe millénaire av. J.‑C., la cité-État de Byblos est colonisée par les Phéniciens et devient un centre religieux important. Le temple de Baalat Gebal était ainsi célèbre dans le monde antique. Les liens entretenus par la ville avec l’Égypte antique sont très étroits et sont à l’origine du rapide développement culturel et religieux de la cité. Byblos est aussi un port actif qui exporte le vin et les bois du Liban vers l’Égypte et importe du papyrus égyptien pour le revendre à travers toute la Méditerranée.

En 2150 av. J.-C., les Amorrites envahissent la ville et mettent un terme provisoire à la prospérité de celle-ci. L’occupation des Amorrites s’achève avec l’invasion d’un autre peuple, les Hyksos, vers 1725 av. J.-C.

Byblos aujourd’hui

L’ancienne cité est entourée de murailles d’époque médiévale comportant des fûts de colonnes antiques inclus dans les murs. Cette méthode de construction est également visible au « Château de la mer » de saint Louis à Sidon (Saïda).

L’intérieur de la cité abrite une église construite par les Génois, une petite mosquée, un souk d’artisanat local, le château croisé, le site antique et le port.

Le site antique se trouve sur une pointe de terre qui contrôle deux baies, une au nord qui abrite l’actuel port, l’autre au sud. Depuis ce port furent probablement exportés du vin, et une grande quantité de bois de cèdre du Liban vers l’Égypte et la Grèce.

Le site antique comprend les fortifications antiques, des tombes de rois de Byblos dont celle d’Ahiram, dans laquelle a été découvert le sarcophage sur lequel est inscrite la plus vieille transcription phénicienne et enfin le fameux puits naturel, lieu originel de l’une des plus vieilles villes du monde. Le sarcophage d’Ahiram est aujourd’hui exposé au Musée national de Beyrouth.

RESTAURANT PEPE ABED BYBLOS JBEIL

RESTAURANT PEPE ABED BYBLOS JBEIL

LE SOUK DE JBEIL VILLE PIETONNE

LE SOUK DE JBEIL VILLE PIETONNE

 

CHRISTMAS NOEL A BYBLOS LIBAN

CHRISTMAS NOEL A BYBLOS LIBAN

 

 

Sources Wikipedia

Photos : Sources diverses.

 

Publicités

Notre Dame de Fatima : Liban ( Lebanon )


Notre-Dame de Fátima est le nom sous lequel est invoquée la Vierge Marie telle qu’elle serait apparue à trois enfants à Fátima, petit village du centre du Portugal, à six reprises au cours de l’année 1917.

 

Ces apparitions, dont le message porte sur la prière et les fins dernières, ont d’abord été l’objet de méfiance, aussi bien de la part des autorités civiles que des autorités religieuses. En 1930, la reconnaissance de ces apparitions par l’Église catholique romaine renforce le succès populaire de ce qui devient un grand centre mondial de pèlerinage.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_F%C3%A1tima

(Sources Wikipedia)

Photo de couverture: Notre Dame du Liban 

 

 

Voici 2 vidéos prises au Liban lors du transfert / installation de la statue de ND de Fatima

Moyens utilisés: Les Hélicoptères de l’armée Libanaise. Impressionnant

Emotion de la population qui acclame cette installation avec des « youyou » et autre « zalaghit’ (زلاغيت)

 

JOYEUX NOÊL MERRY CHRISTMAS


What’s nine? ( quoi de neuf ? ) :)


So what’s new sous nos cieux?

Radio Satellite est déjà référencée dans plusieurs annuaires internationaux de radios:

RECIVA, VTUNER, TUNEIN et bien d’autres annuaires et répertoires …

Image

Image

Vous pouvez donc écouter « aussi » RADIO SATELLITE à partir de ces sites internationaux ( US pour la plupart ).

Actuellement, je suis en négociations et en plein process avec MICROSOFT USA pour que RADIO SATELLITE soit intégrée aux radios du Player WINDOWS MEDIA PLAYER que nous connaissons.

Sachez que vous pouvez écouter « aussi » par WINAMP si vous aimez ce player: Il suffit de saisir à l’endroit réservé au navigateur ( oui, nous pouvons saisir une page web même à partir de WINAMP:  D’ailleurs.. sans vous prendre la tête: Allez sur votre Internet explorer, Firefox ou Google Chrome ou Safari ( quelque soit votre navigateur): saisissez :

http://listen.radionomy.com/radiosatellite

Image

vous pourrez écouter RADIO SATELLITE avec winamp

Si vous préférez le player WINDOW MEDIA PLAYER: Même lien, sauf que vous rajoutez:  « .asx »

http://listen.radionomy.com/radiosatellite.asx

Si vous utilisez le player VLC: ( vous savez l’entonnoir orange) 🙂  eh bien ce sera

http://listen.radionomy.com/radiosatellite.m3u

Voyez?? Vous avez le choix pour écouter Radio satellite quelque soit le player que vous aimez..

Image

Image

Vous saisissez ces liens sur vos navigateurs comme si vous saisissiez une page web classique.

Image

Bon, voici quelques infos techniques dévoilées qui viendront enrichir les connaissances informatiques de certains d’entre nous 🙂

Ah oui.. Radio satellite sera bientôt sur ITUNES aussi.. Actuellement, pour des raisons liées à ITUNES ( techniques), il y aura un leger délai: Normalement c’est prévu pour Octobre/ Novembre.

Bon allez passez de bons moments sur nos ondes.

Amitiés

Pierre ( et toute la team de Radio Satellite)

Image