Soirée de 2 heures de chansons françaises entre 21h00 et 23h00 Paris time


Bonsoir les amis, Hello my friends

 

Ce soir , entre 21h00 et 23h00 (Heure de Paris),  une sélection de chansons françaises

pour ceux/celles qui apprécient des artistes tels que Dave, Sardou, Gérard Lenormand, laurent voulzy, Garou, Michel Fugain, C jérôme, Alain Barrière, Michel Delpech…

Rendez vous  vers 21h00 paris.

 

Une seule exception à la règle: Une chanson de DALIDA : Salma ya salama en langue Egyptienne. Dalida ayant vécu plus de 15 ans ( naissance à Alexandrie) en Egypte

Elle fut actrice de ciné (en langue arabe sous le pseudo de DALILA ).

Image

This evening, On Radio Satellite, i propose you to  listen , to  the best « old » french songs

Names are displayed above ( in French  version ) in case you like old french songs. ( the 70th most of them). 

 

There is one exception: A great song, i Like a lot: From DALIDA: SALMA YA SALAMA 

in Egyptian language . Dalida was born and lived her teen age in egypt.

 

Image

Publicités

Pouvez vous retrouver le drapeau de votre pays?


Drapeaux du monde sur la chemise de C JEROME

Le drapeau de votre pays, est il visible?

The flag of your country, could you see it on this shirt ?

Stay tuned on Radio Satellite  & Radio Satellite2

Image

Petits clips oubliés…


Je commence par Gérard Lenormand…En famille…Comme jamais vu :

En ce qui concerne Bernard Sauvat, vous pouvez écouter ses plus belles mélodies, chansons sur son site justement . Just Click .

Comme Bernard est un ami du Liban et des Libanais qui lui sont restés fidèles lorsque les autres l’ont oublié, j’ai souhaité montrer un aperçu de sa biographie:

Bernard Sauvat

Né le 10 janvier 1941 à Casablanca (Maroc).

Auteur-Compositeur-Interprète. Sociétaire définitif de la Sacem depuis 1991. C’est Lucien Morisse, directeur d’Europe N°1 qui le découvre en 1970 en l’écoutant chanter avec sa guitare et lui dit je ferai de vous un nouveau Trénet ! A la cité Universitaire cet ancien élève de l’Institut de l’Administration des Entreprises, prof de maths, licencié es sciences… rencontre Barbara…

Après une audition à l’Écluse, c’est le cabaret la Contrescarpe qui l’engage pur une année. Il enregistre son premier 45 tours (Ingrid) avec Jean Musy et son premier album chez Disc’Az avec un certain succès d’estime.

Et dès 1972 c’est le prix du disque de l’été “L’amour il faut être deux”, début de sa collaboration avec Pierre Grosz comme auteur.

1973 – “La robe verte” sont premier grand succès et une grosse vente de 45 tours.

1974 – “Le professeur est un rêveur” (Tardieu-Grosz-Sauvat), énorme succès qui le classe dans tous les Hit Parades. C’est le début de la scène, des podiums d’Europe 1, Sud Radio, Tour de France à la voile… Consécration au Liban avec “Oui je veux que tu reviennes”, “Je te regarde et je t’admire”, “C’est un petit coin d’amour”…

1975 – “ça dépend du capitaine”. Et surtout “L’amitié” dans tous les Hits et N°1 au Top Inter qui sera redécouverte par Jérémy 30 ans après et réenregistrée par la Star’Ac en 2003.

1977 – Prix Sacem Raoul Breton pour son album “Quand Maman dort” avec Franck Thomas.

1978 – “Mon copain l’Argentin”. Passionné de football, il trace le portrait de son ami Osvaldo Piazza le grand joueur de l’AS Saint-Étienne.

1980 – “J’suis heureux” sélectionné pour le concours de la Chanson Française.

1982 – Ce sont les sorties du film d’Adolphe Dhrey “Une équipe de rêve” dont il compose la musique et l’album “Tu vois petit” chez Paul Lederman où il donne l’étendue de son émotion dans “Le sac à bandes”, et les portraits de ses amis Michel Hidalgo et Gérard Houllier, univers de réflexions sur la vie, la victoire et la défaite à travers ce jeu qu’il prend pour prétexte.

1984 – “Depuis qu’t’es partie qu’est ce que c’est chouette la vie !”, 45 tours chez Rca.

1990 – Nouvel album “Le mistral” (P. grosz-B. Sauvat). 11 nouvelles chansons plus 10 succès réorchestrés. Puis c’est Barbizon, le village mondial de l’Impressionnisme. Il y crée Le Bistrot du Musée où vont se produire les plus grands de la Chanson Française, ses amis Nicole Croisille, Nicoletta, Escudero, Cora Vaucaire, Charles Dumont, Colette Renard, Georges Chelon, Didier Lockwood… entre autres et ce pendant 17 années de talent, de bonheur et d’amitié !

1991 – Il rechante au Liban pour la première fois depuis la guerre où il s’aperçoit que leur amour pour ses chansons est resté fidèle et intact.

1991 – Nomination de Sociétaire définitif de la Sacem pour ses 20 ans de chansons.

1992 – Le foot c’est la vie (C. Vallois-B. Sauvat).

1996 – Compilation chez Musidisc “Le professeur est un rêveur”, “L’amitié”…

1998 – Album France France France, avec le concours de Michel Hidalgo dans “Tu vois petit”… et la réflexion sur l’entraîneur/sélectonneur Gérard Houllier “Quand un ballon traverse la rue”.

1999 – Nouvel album “Le professeur ne rêve plus” (A. Turban-B. Sauvat) “Si c’est la révolution” “L’ordonnance”… 16 inédits.

2001 – Sortie de la Vidéo “Le bistrot du musée” 32 chansons en public.

2002 – Album “Les larmes d’une seule femme”, “Enfance éternité de sable”, “La belle Gabrielle”, 12 nouveaux titres (Frank Thomas-Bernard Sauvat).

Sept. 2006 – 6 concerts au Théâtre Dejazet à Paris avec la sortie de l’album “L’incendie” “Je m’approche de Dieu” “Morin Jean… (Frank Thomas – Bernard Sauvat).

2007 – Sortie du Best Of 20 titres “Hits”.

Mars 2007 – 3 concerts exceptionnels au Dejazet et la sortie en DVD du spectacle “Le professeur rêve toujours d’amitié”.

2008 – Album enfants “Le professeur est un chanteur” (Pierre Grosz-Bernard Sauvat)

2008 – Il termine la composition d’une grande comédie musicale “Le retour à l’auberge Ganne” sur l’Impressionnisme 1847/1852, sur une idée originale de Frank Thomas (textes des chansons) et dont le livret est de Valérie Bonnier. Sortie prévue en 2009… comme la tournée qu’il effectuera avec “Age Tendre et Têtes de Bois” le 14 mars 2009.

Serge Prisset


Serge Prisset chanteur des années 70.

J’ai eu l’occasion de le rencontrer au Liban alors que j’étais môme.

Il participait à un programme TV ( Visa pour le monde).

Puis l’envie et l’ambiance du pays, ce chanteur a décidé de s’installer au Liban.

Il avait participé à plusieurs émissions de « toute la ville chante » sur Canal9 (programme de Simon Asmar) avec la coprésentation d’Emilie Barakat.

Puis à peine 2 années plus tard, la guerre a eu lieu au Liban et selon ce que j’ai pu savoir récemment lorsque j’ai appellé Serge téléphoniquement: Il ne garde pas (spécialement)  un super bon souvenir de son passage au Liban en Guerre. Paradoxallement il a gardé de bons souvenirs d’avant guerre. Bref c’est normal,  après tous les efforts pour recommencer une nouvelle vie au Liban, le voilà reprenant le chemin inverse et rentrer en France.

Actuellement, je crois qu’il possède un studio d’enregistrement quelque part dans la sud de la France.

Parmi ses grands succès d’époque:

Les compagnons de la chanson +(Aznavour)


La chanson de LARA (Maurice Jarre => Dr Jivago)

chanté par FRED le chanteur « leader » des compagnons de la chanson. Super

Les Compagnons de la chanson était un groupe vocal français, né au début de l’Occupation, durant la Seconde Guerre mondiale, en 1941

D’abord connus sous le nom des Compagnons de la musique, ils deviennent en février 1946 les Compagnons de la chanson. D’abord neuf membres puis huit , Paul Catrin, le neuvième élément pressenti, ayant choisi de ne pas quitter la formation de leur mentor et formateur Louis Liébard. Après un court intérim de Driant durant quelques semaines, c’est en juillet 1946 avec l’arrivée du Titi Paul Buissonneau que la formation prendra sa véritable assise avec une organisation basée sur 3 ténors,3 barytons et 3 basses.

Interprètes de vieilles mélodies françaises empruntées au folklore (Perrine était servante), c’est en 1944, alors qu’ils sont encore sous la tutelle de Louis Liébard chez les Compagnons de la musique qu’ils connaissent un premier succès et qu’ils rencontrent Édith Piaf à l’occasion d’un gala à Paris.

En 1946, ils enregistrent avec Piaf la chanson Les trois cloches du compositeur suisse Jean Villard, plus connu sous le pseudonyme Gilles, qui deviendra un succès international et les révèlera au grand public grâce à un arrangement réussi par Marc Herrand. Encouragés et soutenus par Édith Piaf, Les Compagnons de la chanson adoptent un répertoire plus jeune et partiront en tournée aux États-Unis. À leur retour en France, ils obtiennent un succès prodigieux qui va leur permettre de parcourir le monde. Les succès s’enchaîneront durant les années 1950,1960, 1970 et augmenteront grâce à Broussolle qui les orientera davantage vers ces mélodies.

Les membres du groupe

Le groupe de huit a, dès le départ, très vite été composé de neuf membres (été 1946). Si Paul Buissonneau, Marc Herrand et Jean Albert ne sont restés que quelques années, la formation qui reste la plus connue du grand public comportait :

Malgré ces changements au cours des années, ils demeureront toujours neuf jusqu’à la mort de Guy Bourguignon en 1969, refusant alors d’un commun accord de remplacer leur ami. Le 31 décembre 1972, le compositeur Jean Broussolle quittant le groupe lors d’un « Grand Échiquier » de Jacques Chancel fort émouvant, c’est Gaston Michel Cassez né en 1931, plus connu sous le nom de Gaston, ex-musicien de Claude François et animateur de Midi-trente (avec « l’amiral ») qui le remplacera.

Le parcours du groupe

Ils enregistreront successivement chez Columbia/Emi, Polydor, CBS, Sonopresse et Philips.

En plus du chant, chacun des membres a eu un rôle particulier à remplir pour le bon fonctionnement du groupe, ce qui a permis à la formation de garder une belle harmonie. Quant à leur succès et au rôle important qu’ils ont joué dans la chanson française, signalons qu’ils sont passés à quatre reprises à l’Olympia et sont demeurés cinq mois à l’affiche de Bobino en 1962, 3 mois en 1966, 1 mois en 68, 70 et 73. C’est après leur première tournée américaine en octobre 1947 qu’ils se sont tournés vers une plus grande présence sur les scènes du monde (États-Unis, Angleterre, Brésil,Moyen-Orient, Japon…).

C’est en décembre 1980 qu’ils ont décidé de faire leurs adieux, avec un dernier triomphe en 1983, à l’Olympia. Un dernier concert sera donné le 14 Février 1985 au pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne.

L’homogénéité de cette formation vocale ne saurait faire oublier le fait qu’elle était composée de personnalités souvent brillantes individuellement :

  • Fred Mella, le soliste ;
  • Marc Herrand, arrangeur de talent de plusieurs des grands succès de la formation (Les Trois cloches, Mes jeunes années écrite en ce qui concerne la musique en collaboration avec Charles Trenet, Moulin Rouge avec Georges Auric, etc.) ;
  • Jean-Pierre Calvet, parolier ;
  • Jean Broussolle également arrangeur de qualité de la plupart des chansons du répertoire des Compagnons et compositeur de beaucoup de leurs succès ;
  • Jean-Louis Jaubert enfin, qui faisait fonction de véritable directeur du groupe;

Sans oublier ceux qui gravitaient autour du groupe, parmi lesquels l’arrangeur de talent Nino Nardini à l’origine de (Sur ma vie, de Charles Aznavour) ; et la contribution de plusieurs autres grands noms de la chanson comme Gilbert Bécaud, Georges Brassens

Les grands succès

  • La Marie
  • Le prisonnier de la tour
  • Les cavaliers du ciel
  • Le galérien
  • Alors raconte
  • Si tous les gars du monde
  • Tom Dooley
  • Si tu vas à Rio
  • Allez savoir pourquoi
  • Le marchand de bonheur
  • Verte campagne
  • Le bleu de l’été
  • Roméo
  • Un Mexicain
  • Kalinka
  • Cheveux fous et lèvres roses
  • La longue marche
  • Les aventuriers
  • La mamma
  • Les comédiens Le chant de Mallory, Mon espagnole, La Costa * Brava
  • La chanson de Lara
  • Le sous-marin vert
  • Le temps des étudiants
  • Ce bonheur-là
  • Comment va la vie
  • La licorne
  • Je reviens chez nous
  • La petite Jule
  • Tzeinerlin
  • Le coeur en fête
  • Au temps de Pierrot
  • Parle plus bas
  • Les couleurs du temps
  • La chorale
  • La grande dame
  • Doux c’est doux
  • La mouche
  • La gymnastique
  • Ce n’est pas un adieu

Sketches musicaux très visuels

  • Le cirque
  • Les tourlouroux
  • Les jumelles de la marine
  • Jour de fête en Louisiane
  • Les Ecossais,,
  • Le baron Gontran
  • Les tyroliens
  • L’homme-orchestre
  • Vive la fête au village

Au total, ce seront plus de 350 titres gravés, 50 inédits, 300 concerts par an, etc… quatre années en commun avec Edith Piaf. Ils enregistreront également avec elle la chanson d’un dessin animé de Walt Disney : La boite à musique : Alice Blue Bonnet et Johnny Fedora. De multiples tournées au Canada, Japon, Israel, Etats-Unis, Liban, Syrie, Brésil, Russie, Afrique, Angleterre, Belgique, Italie, Suisse, Allemagne etc…

Un film avec Edith Piaf :  » 9 garçons… un coeur  » , une opérette de Broussolle et Van Parys avec Jean Lefebvre  » Minnie Moustache « .

En 1954, pour le compte de Radio-Luxembourg, ils effectuent sous chapiteau une longue tournée de plus de six mois. Ils suivront le Tour de France 1959 avec un concert à chaque ville-étape. Sans oublier les nombreuses émissions télévisées et radiophoniques comme le Palmarès des Chansons, Télé Dimanche, Tête de bois et tendres années…

En 2002, une place des Compagnons de la Chanson a été inaugurée à Lyon, dans le quartier du Point du Jour à proximité de l’endroit où une prestigieuse épopée avait commencé sous la direction de Louis Liébard. De nombreux fans venus des quatre coins de France, et même de Suisse, étaient là pour applaudir leurs idoles. Vous trouverez dans les liens plusieurs sites consacrés à ces immenses vedettes du music-hall qui figurent parmi les plus gros  » faiseurs  » de disques de l’époque du microsillon.

Les admirateurs ou « amis des Compagnons » sont restés très actifs et l’un d’entre eux, Christian Fouinat, a publié chez Decal’Age productions Editions, un ouvrage hommage aux Compagnons de la Chanson qui complète les nombreuses biographies déjà éditées parmi lesquelles celles d’Hubert Lancelot, de Fred Mella, de Marc Herrand, ouvrages auxquels s’ajoutent ceux de Gaston, de Jean-Pierre Calvet et de Paul Buissonneau. Cet ouvrage a fait l’objet d’une présentation au public lyonnais le 1er décembre 2007. L’a suivi à l’automne 2008 toujours aux Editions Decal’Age Productions un ouvrage de référence sur les Compagnons de la Musique et le début de cette magnifique épopée.

D’autres manifestations dont une prévoyant une rencontre de certains Compagnons avec leurs fidèles sont d’ores et déjà prévues. L’une d’entre elles a eu lieu le 25 octobre dernier à Cran Gevrier, au-dessus d’Annecy à l’occasion de la présentation au public du dernier ouvrage sur les Compagnons de la Chanson : leur découverte du chant choral au sein des Compagnons de la Musique et d’une nouvelle dédicace de l’ouvrage-hommage de Christian Fouinat !

Depuis 1986, Fred Mella poursuit sa carrière en solo et son frère René Mella participe de temps à autre avec son nouveau groupe  » Les Copains d’Accord  » à quelques tournées. Ce qui leur a valu à l’un comme à l’autre d’enregistrer de nouveaux CD. Il en est de même du dernier Gaston M. Cassez qui se produit encore avec son Jazz Band.