SIX STRING SOLDIERS WITH LOVE


RADIO SATELLITE

six-string-soldiers2 Six string soldiers

Six-String Soldiers is a four-member acoustic group performing Americana, folk, bluegrass, and Irish music in an informal setting.

The group brings its signature style to the smallest, most intimate venues, the busiest public places, street festivals, and music festivals across the United States.

With its focus on audience interaction and sharing its members’ stories and experiences as American Soldiers, Six-String Soldiers offers one of the most personal musical experiences found in the United States Army.

@6StringSoldiers
Facebook
@thesixstringsoldiers

Voir l’article original

Publicités

Comment écouter de la belle musique en 2016


RADIO SATELLITE

WEBRADIO RADIOSATELLITE WEBRADIO RADIOSATELLITE

Il fut une époque où les gens achetaient des albums…
Avant le CD, c’était les disques Vinyls dit « Long Play / LP  » ou 33 tous

Donc arriva l’époque où Polygram (Contraction de Phonogram et Polydor )( 2 marques d’éditions musicales de la maison mère PHILIPS) lança le CD ( vers 1980 )

Polygram étant le mariage des allemands ( Polydor ) et Phonogram (Pays bas)
Les japonais n’étaient pas en reste…A partir de leur île, ils ont lancé auss des tests via SONY MUSIC ( EX CBS Music ) rachetée aux USA

Donc acheter des albums en CD étaient « encore à la mode » même si d’aucuns préféraient le LP : Le plaisir d’avoir une couverture / pochette d’album ( belle photo ); les photographes et artistes pouvaient exprimer leurs désirs via de grandes belles images.. Chose que le CD a relegué au 2e plan… La couverture étant…

Voir l’article original 860 mots de plus

WESTJET CHRISTMAS


A Noêl tout peut arriver…Les miracles comme les bonnes nouvelles

CNN Talking about Tourism in Lebanon


NICOLAS HAYEK


 

Biographie de Nicolas Hayek

Chairman of Swatch Hayek talks during a news conference to present the final design of the 61 metres wingspan prototype airplane Solar Impulse in the town of Duebendorf near Zurich

NICOLA G HAYEK

Nicolas G. Hayek (1928-2010), d’origine libanaise, est président du groupe horloger Swatch Group. Il a beaucoup œuvré pour sauvegarder le savoir-faire horloger et sauver l’horlogerie du bas et moyen de gamme en Suisse.

 

Sa vie

1928 : Naissance à Beyrouth au Liban d’une mère libanaise et d’un père américain, dentiste et professeur à l’université américaine de Beyrouth.
1940 : Ses parents déménagent en France.
1948 : Licence en mathématiques et physique à l’université de Lyon.
1949 : Stage dans l’actuariat chez le professeur Jecklin à la compagnie de réassurance de Zurich.

 

Premières expériences d’entrepreneur

1949 : Rencontre de sa femme, dont le père possédait une petite fonderie spécialisée, entre autres, dans la fabrication des sabots de freins des wagons CFF, occupant 20 personnes, installée à Kallnach.

Lorsque son beau-père, Edouard Mezger, fut victime d’une attaque cérébrale, la famille lui demanda de gérer les affaires. Grâce à une stratégie de marketing audacieuse, il réussi une vente de sabots de freins aux CFF, ce qui permet à l’entreprise d’acheter ses bâtiments.

1957 : Le beau-père est guéri et reprend la direction des affaires.

 

 

Spécialiste des aciéries et fonderies

Grâce à un contrat avec une fonderie de pièces pour Mercedes, qui le recommande aux autres, il devient le spécialiste mondial des problèmes d’aciéries et de fonderies.

 

Les analyses d’entreprise

1963: Fondation de la société de conseil Hayek Engineering Inc. à Zurich. Il emploie 250 spécialistes expérimentés dans un grand nombre de secteurs. Il sera beaucoup sollicité pour analyser l’état de nombreuses administrations, publiques ou privées : CFF, télévision, ville de Zurich, Ringier, Edipresse, Tages-Anzeiger, armée suisse (char d’assaut Léopard 2), Nestlé, Brown Boveri, CFF, SSR, Ecole polytechnique, Renault, BMW, Siemens, Hitachi, …

 

L’horlogerie

1983 : Il propose de fusionner deux horlogers alors moribonds, SSIH, détenteur des marques Omega et Tissot et Asuag, détenteur des marques Longines, Rado, ETA (composants), …
1986 : Fusion sous le nom de Société suisse de microélectronique et d’horlogerie (SMH).
1995 : Le chancelier allemand Helmut Kohl le nomme membre du Council for Research, Technology and Innovation for the future of Germany and Europe.
1998 : La SMH prend le nom de Swatch Group.
2003 : Il transmet la direction du Swatch Group à son fils G. Nicolas Hayek (Nick), mais reste président du conseil d’administration.

2010 : Décès de M Nicolas G  HAYEK

Source : Wikipedia