Enjoy music


Un Liban qui parle verlan!


كبنش

En temps de catastrophes — ça veut dire en tout temps — le Liban sait très bien comment survivre, bien que miraculeusement, à ses plaies inguérissables. Ça fait des années que le peuple suture et resuture les blessures puantes de son sentiment d’impuissance. Ça fait une éternité que les Libanais mènent une lutte acharnée contre l’injustice et la corruption, et pourtant, sans en tirer aucune leçon.

Cinq ans déjà à l’extérieur de mon pays natal qui a tendrement enlacé tous mes souvenirs d’enfance et d’adolescence. Cinq ans dans un pays hôte qui m’a accueillie à bras ouverts, par pure coïncidence. Le Canada n’était pas du tout prévu dans mon plan de vie, mais qui prend mari prend pays. Pour quatre ans, j’essayais de faciliter mon intégration à la société québécoise, mais je trébuchais sur nos traditions libanaises et de programmer mon cerveau teinté de nostalgie à la vie quotidienne à l’étranger.

Voir l’article original 1 369 mots de plus

PARC DE SCEAUX


RADIO SATELLITE

Le parc de Sceaux, ensemble du domaine de Sceaux, est propriété du département des Hauts-de-Seine et son parc s’étend sur les territoires des communes de Sceaux et d’Antony.

Parc de Sceaux

Le parc fut dessiné par André Le Nôtre à la fin du XVII siècle à la demande de Colbert puis de son fils le marquis de Seignelay. À la Révolution, par les spéculations de la Bande Noire, le domaine est pillé, revendu à un exploitant agricole, Jean François Hippolyte Lecomte, et le château comme les cascades sont détruits. Un nouveau château est érigé à partir de 1856 par sa fille, Anne-Marie Lecomte-Stuart, mariée au duc de Trévise.

La superficie du parc est de 181 hectares : 121 sur la commune de Sceaux, 60 à Antony.

Le château de Sceaux accueille depuis 1937 les collections du musée de l’Île-de-France, renommé en 2013 musée du domaine départemental de Sceaux.

Au XV…

Voir l’article original 1 723 mots de plus

geovelo


RADIO SATELLITE

Suite au confinement…Puis déconfinement progressif, nous constatons que des routes cylables sont de plus en plus aménagées.

Il est vrai que ceci ne fait pas le bonheur de tout le monde. Nombreuses sont les personnes qui, soit à cause de l’âge, soit à cause de diverses raisons ( peur du vélo en pleine ville , déplacements en famille avec enfants de bas âge etc… ) préfèrent la voiture, néamoins, il existe une catégorie de personnes, notamment les plus jeunes qui ont opté pour ce genre de mobilités. Et c’est tant mieux. Cela dégagera un peu les transports publics en ces temps de contamination et de distanciation physique demandée voire obligée.

Et c’est pour cela que tout le monde professionnel lié aux déplacements et mobilités notamment le monde du vélo est mobilisé pour créer, améliorer et proposer de nombreux outils pour celles et ceux qui ont opté ou opteront pour le…

Voir l’article original 116 mots de plus

Cat of Istanbul


Un article en photos repris de notre site officiel : https://radiosatellite.co. EMOUVANT et PLEIN D’AMOUR

RADIO SATELLITE

Une histoire incroyable. Un chat qui emmène son enfant malade à l’hopital pour qu’il soit traité.

Par ces photos, nous vous montrerons par étape, ce chat qui porte son bébé pour le remettre aux médecins.

A savoir en Turquie, les animaux soit rois / reines. Istanbul chouchoutte ses animaux. D’ailleurs, les turques appellent les chiens et chats  » mon fils ou ma fille » et ils se considèrent vraiment parents de leurs enfants à 4 pattes.

Du coup, les chats et chiens ont développé, de leur côté aussi, ce sentiment d’amour et de famille envers les citoyens turques et d’istanbul spécialement.

Ce qui n’empêche pas des exceptions par çi et par là comme partout dans le monde. Cependant, les droits des animaux figurent dans la législation turque.

Instanbul cat taking his baby to hospital Instanbul cat taking his baby to hospital

Instanbul cat taking his baby to hospital Instanbul cat taking his baby to hospital

Instanbul cat taking his baby to hospital Instanbul cat taking his baby to hospital

Instanbul cat taking his baby to hospital Instanbul cat…

Voir l’article original 29 mots de plus