GLACES BACHIR A PARIS


RADIO SATELLITE

Une fois n’est pas coutume mais nous voudrions partager avec vous , lectrices, lecteurs, parisiens, français, Européens, touristes du monde entier de passage à Paris… Partager avec vous cette expérience unique en matière  » d’ice cream » tout simplement

glaces bachir

En effet, nous avons pu flaner dans les rues de Paris :  Et là… Nous découvrons un glacier que nous connaissions certes, basé à l’étranger ( au Liban en l’occurence ) et connu sous les cieux du pays des cèdres. Cependant, la surprise fut de le trouver en France.

Il s’agit des Glaces Bachir .

Ayant papoté quelques secondes ( malgré  l’énorme file d’attente ) avec l’une des filles de la famille Bachir qui tient la gestion de ce commerce. Affable, souriante, elle a pu nous laisser un peu de temps pour parler de ce commerce connu  et créé à l’origine en 1936 , à Bickfaya ( Montagne Libanaise ).

Nous avons…

Voir l’article original 223 mots de plus

Publicités

Notre Dame de Paris


RADIO SATELLITE

Choqués, attristés et n’arrivant pas à trouver les mots, nous n’avons pu écrire que ce jour, le drame que nous vivons : L’incendie de Notre Dame de Paris

Voici quelques jours que le feu brûle. Il a détruit une partie de notre monument historique international.

Croyant chrétiens ou non. Peu importe. Cette batisse majestueuse en plein centre de Paris. En plein point ZERO kilométrique, à partir d’où tous les calculs Kilométriques sont calculés.

Ce monument visité par des centaines de millions voire de Milliards de personnes depuis le temps..

Notre Dame de Paris en feu. Notre Dame of Paris on fire Notre Dame de Paris en feu. Notre Dame of Paris on fire

Cette Cathédrale qui abrite la plupart des grands évènements : Que ce soit les disparitions ou les grands concerts classiques du monde entier.

Cette Cathédrale qui berce l’enfance, l’adolescence et la vie de centaines de générations.

Notre Dame de Paris, nous accompagne en fait, où que nous soyons. Elle…

Voir l’article original 425 mots de plus

Le grand Monsieur qui a sauvé RENAULT et NISSAN


Par Bruno Pineau-Valencienne.

Franco Canadien, Bruno Pineau-Valencienne, MBA est Consultant Senior  »Corporate Governance » au sein d’un cabinet américain de Service Conseil en matière de Gouvernance d’entreprise à Toronto

Au fil des jours, la persécution judiciaire dont fait l’objet Carlos Ghosn ressemble de plus en plus à une opération de diffamation illimitée qui a transformé le tribunal de Tokyo en tribunal spécial pour réduire au silence le pensionnaire VIP de la prison de Kosuge et le détruire. Ses avocats évoquent même sans détour des actes de torture légale commis sous couvert d’une autorité officielle et qui s’apparentent plutôt à une exécution »extrajudiciaire » à petit feu.
D’ailleurs, ces pratiques rappellent étrangement les sévices infligés aux soldats français dans les prisons vietnamiennes où les conditions d’incarcération étaient véritablement désespérantes et aboutissaient le plus souvent à l’anéantissement total des individus.
Derrière cette affaire Ghosn, la thèse du complot industriel ne fait donc plus aucun doute.
Les rebelles de Nissan, animés par un nationalisme industriel aveugle et fanatique, « veulent faire dérailler toute possibilité d’une combinaison complète de Nissan et de Renault…
Ces derniers craignant avant tout que leur compagnie japonaise ne tombe sous contrôle français » comme le rappelle Maître Jean-Yves Le Borgne.
Se sachant lui même sur la corde raide, Hiroto Saikawa a donc choisi le terrain pénal comme angle d’attaque, en allant avec son clan chercher des prétextes pour alimenter une éventuelle accusation, dans le seul but de neutraliser le super patron franco-libanais brésilien, trahi de l’intérieur.
M Carlos Ghosn

GHOSN : LE PATRON HAÏ ?

Au-delà de cette machination, Carlos Ghosn n’aurait t-il pas été victime de son propre succès ? Le monde surmédiatisé dans lequel nous vivons n’épargne pas non plus les grands patrons qui peuvent parfois se laisser griser par le pouvoir en jouant la personnalisation à l’extrême de ces êtres abstraits et abscons que sont les entreprises.
Il en découle corrélativement une concentration des pouvoirs entre les mains d’un seul homme avec le risque pour le dirigeant de se retrouver seul sur tous les fronts. Plus il s’expose et plus il finit par encaisser tous les coups.
Ainsi, lorsque survient une affaire présumée de détournements de fonds, la responsabilité du grand patron aussi mythique que Carlos Ghosn est de facto engagée.
Cependant, dans la réalité de l’exercice du pouvoir le patron n’est jamais vraiment seul, ce qui nous amène à nous interroger sur le degré de responsabilité des parties prenantes internes et externes au sein de Renault-Nissan, ces fameux contre-pouvoirs.
De ce fait, quel rôle aurait pu jouer le conseil d’administration dans cette affaire entre 2009 et 2019 ?
Aurait-il failli à ses obligations par copinage en fermant les yeux sur certaines pratiques douteuses ? Plausible…
Mais ce scénario reste peu probable car de plus en plus les conseils d’administration des entreprises, qu’elles soient cotées en bourse, sociétés d’État, universités ou autres organismes publics, sont maintenant constitués d’une majorité de membres indépendants dont les acteurs jouent leur crédibilité, se gardant bien de cautionner des actes délictueux.
De nos jours le plus grand risque est réputationnel. Rappelons qu’en matière de décision, le conseil d’administration a entre autres la lourde responsabilité d’examiner et d’approuver les états financiers sur recommandation du comité de vérification, la politique de divulgation de l’information financière, mais également toute proposition d’amélioration portant sur l’efficacité des systèmes de contrôle interne, etc.
En somme, de nos jours, les membres d’un conseil d’administration ne sont pas là pour l’apparat. Ils doivent jouer un véritable rôle de chien de garde et rendre des comptes.
C Ghosn

LA RESPONSABILITÉ ÉCRASANTE… DES RESPONSABLES

Que dire aussi des actionnaires institutionnels et privés alors que le devoir fiduciaire de ces investisseurs dans l’exercice des votes qu’ils détiennent, lors des assemblées générales ne cessent de se renforcer depuis 2009 ?
Avec la règle dite du say on pay, leur influence s’est accrue considérablement, ces derniers ayant directement leur mot à dire sur les politiques de rémunération des dirigeants de l’entreprise.
Si les actionnaires avaient eu le moindre doute sur la gestion de Carlos Ghosn pourquoi ne se sont-ils pas manifestés plus tôt ?
De surcroît, il est en effet curieux de constater que l’État français, actionnaire à hauteur de 15 % dans le capital de Renault, ne découvre que maintenant un présumé pot aux roses dans les comptes du constructeur automobile français comme le laisse sous-entendre benoîtement notre ministre des Finances, Bruno Le Maire.
Enfin, l’ensemble des grands groupes du CAC 40 dispose d’un système d’audit interne très rigoureux qui les prémunit en principe contre tout transfert financier jugé douteux. Une demande de virement effectuée hors système, au sein d’une entreprise comme Renault, et pour des montants aussi importants, aurait été rapidement détectée.
L’existence de ces instruments de contrôle laisse donc à penser que Bercy se porte finalement garant du comportement éthique de l’entreprise et de ses dirigeants, sans parler des cabinets d’audit dont la mission principale consiste à effectuer les examens des résultats financiers visant à émettre une opinion sur la régularité et la sincérité des comptes annuels dans le but de rassurer les actionnaires sur la qualité de l’information financière de l’entreprise.
La démarche de contrôle répond toujours rigoureusement à une exigence légale visant à garantir la fiabilité et la transparence de l’information financière présentée.
À la lumière de tous ces éléments, il apparaît évident que si des détournements de fonds étaient avérés le soldat Ghosn ne tomberait pas seul, entraînant dans sa chute les acteurs impliqués dans cette saga franco-japonaise, sommés par la justice de s’expliquer sur ces accusations prétendument frauduleuses.
L’État français n’y échapperait pas non plus, ainsi que, ironie du sort, les pires ennemis de Carlos Ghosn, lesquels ne devraient pas se réjouir trop vite…
Dans ce brouhaha infernal, le silence assourdissant de nos hommes et femmes politiques devient indécent alors que la France ne compte déjà pas beaucoup de grands patrons de cette qualité, un bâtisseur hors normes, pourvoyeur de milliers d’emplois, symbole de la réussite française et de la méritocratie, lequel pouvait être un recours éventuel en l’absence d’une offre politique crédible dans un paysage électorale ressemblant davantage à un champ de ruines.
Qu’attendent donc les pouvoirs publics pour agir en exigeant haut et fort la tenue d’un procès juste et équitable sur le sol français, compte tenu de la part prépondérante de l’État dans le capital de Renault ?
Dans une situation semblable imagineriez-vous un Donald Trump restant les bras croisés, laissant un Tim Cook se faire torturer dans un centre pénitentiaire étranger et d’une manière aussi humiliante ? Certainement pas !
Le bouillonnant président américain aurait sans doute annoncé le rappel immédiat de son ambassadeur pour consultation ; ce que devrait faire Emmanuel Macron, qui n’a pourtant pas hésité à rappeler sur-le-champ notre ambassadeur en Italie pour des faits beaucoup moins incriminants sans comparaison avec le kidnapping légal auquel se sont livrées les autorités japonaises.
M Ghosn
Jusqu’à preuve du contraire, l’ex-patron de Renault reste présumé innocent alors même que les droits de la défense sont ouvertement bafoués dans ce procès inique et qu’une certaine presse aux pratiques contestables a déjà rendu son jugement jetant en pâture à l’opinion publique le coupable idéal.
Les masques finiront par tomber et notre champion, nous l’espérons, n’en sortira que plus fort tout auréolé d’une victoire par ippon !
En attendant, confronté à cette terrible solitude, puisse l’ancien élève du Collège Notre-Dame de Jamhour de Beyrouth s’inspirer de l’apôtre Saint Paul lui aussi emprisonné dans l’attente de son jugement et qui déclara : « j’ai appris à être heureux en toutes circonstances que je sois dans l’abondance ou que je sois dans la disette. »
Par Bruno Pineau-Valencienne.

 

SFR : Service clients NUL et SURFACTURATION


SFR : Surfacturation et abus

 

SFR NUL

 

Nous vous avions déjà parlé des abus d »un autre opérateur lors d’une résiliation.

Cette fois ci, nous parlerons de SFR :

 

SFR facture ( et sans doute pas à tous mais à des sélections ) des frais de consommations de données DATA à l’étranger ( connection internet ) alors que vous ne consommez pas d’internet à l’étranger .

 

C’est ce qui nous est arrivés. Le 01e Septembre 2018 , à l’aéroport de CDG Roissy, nous avons « carrémment » fermé nos « données cellullaires ». Parce qu’à l’étranger, nous ne consommons QUE du WIFI local à l’étranger

Donc? ZERO : Consommation durant 15 jours.

Au retour, le 15 Septembre 2018, nous avons remis en marche les données cellulaires, une fois arrivés en France, à la douane: En plein territoire français

 

Qu’elle ne fut notre surprise que de voir quelques jours plus tard : Une consommation de DATA ( d’internet ) pour 29 euros.

 

Sachant que la consommation affichée par SFR sur (SFR et moi ) est bien ZERO : Pas de consommation mais…Ils facturent tout de même !!!!

 

Nous avons contacté le service client ( nul à ch…ier… ) qui a eu du mal à comprendre au début. Ils ne lisent que des textes « bien préparés » sans essayer de réfléchir .

Par la suite, une fois qu’ils ont compris  ( nous sommes passés par une certaine stéphanie qui nous a raccroché au nez et bien d’autres qui l’ont fait par la suite !!!  Bravo le professionnalisme   ) .

Data

 

Ils nous ont dit ?

« Exceptionnellement », nous allons vous déduire ce montant ….le mois prochain.

 

En attendant: SFR va profiter de notre argent (et sans doute de dizaines de milliers de personnes… pour se faire de la trésorerie ? )

Puis le terme « exceptionnellement » !!!! Est ce une faveur demandée? un service? pour que cela soit exceptionnel?

C’est notre droit le plus élémentaire . Notre droit le plus basique que de nous faire rembourser IMMEDIATEMENT , tout comme SFR a prélevé IMMEDIATEMENT un montant que nous ne lui devons pas et qu’il nous a pris sans notre accord, sans raison .

Ca se passe en Septembre 2018. Le Samedi  29 Septembre, à qui nous avons demandé une confirmation ECRITE que ce remboursement aura lieu  malgré tout, le mois prochain ( on n’y peut rien in fine contre leurs marchines d’opérateurs ) : Eh bien ce monsieur s’est fendu d’une menace :

« si vous persistez à nous contacter, j’annulerai votre remboursement » !!! ( Sachant que nous n’avons toujours pas de remboursement  confirmé par eux »

 

SFR MEFIANCE !!!!!! Servce client nul…. Services tous courts nuls….

https://www.60millions-mag.com/forum/sfr-f50/surfactuation-abus-et-arrogance-du-service-clients-sfr-t62039.html

 

Learning arabic from Alaska


 

Learning arabic from alaska